Prolait tape du poing sur la table. Elle exige ce vendredi une hausse de 10 centimes par litre. «Dans un contexte de production difficile dû à une très forte augmentation des coûts de production, ces 10 centimes doivent clairement être déduits de la marge des grands distributeurs», demande dans un communiqué la fédération laitière.