C’est un document qui promet de faire réagir. Attendu mercredi, le rapport de la Commission de gestion du parlement valaisan (Cogest) concernant l’affaire des constructions illicites de Verbier a été rendu public ce lundi matin, en raison de sa fuite dans la presse dominicale. Après trois ans de travail, la commission de haute surveillance critique vertement l’attitude du canton dans ce dossier, qui secoue le Valais depuis 2015.