Le procès historique d’Alieu Kosiah – premier ressortissant libérien à être jugé pour des crimes de guerre présumés commis pendant la première guerre civile (1989-1997) au Liberia – a entamé ce lundi au Tribunal pénal fédéral (TPF) sa deuxième phase. Celle-ci durera trois semaines: la première est réservée à l’audition des parties plaignantes, la deuxième à celle des témoins et la dernière aux plaidoiries.