Cette semaine se déroule à Genève le procès très attendu de Pierre Maudet, jugé pour avoir accepté des avantages en sa qualité de conseiller d'Etat. Quotidiennement, à la mi-journée, notre chroniqueuse judiciaire apporte un regard plus personnel sur les audiences. 

Episode précédent: 

Les mines sont déjà un peu défraîchies, mais il faudra tenir. La présidente a décidé d’imprimer un rythme soutenu à ce procès. L’audition de certains témoins, prévue mercredi, a même été avancée à cet après-midi.

Ce matin, c’est un peu le grand moment. L’audition des deux «patrons» de l’histoire. Pierre Maudet, bien sûr, le boss politique sans qui toute cette affaire n’aurait pas existé. Et Magid Khoury, le plus gradé des deux hommes d’affaires, l’employeur d’Antoine Daher à l’époque des faits, le plus présent sur des projets immobiliers d’envergure à Genève et le mieux placé, via son oncle Charbel Ghanem, pour obtenir l’invitation princière d’Abu Dhabi.