Mieux intégrer les enfants en situation de handicap, c’est le but du canton de Vaud. Actuellement 500 à 600 élèves suivent les cours de l’école obligatoire. Par contre 2000 sont accueillis à plein temps dans une institution spécialisée. Au total, l’école vaudoise compte 83 000 élèves.

La conseillère d’Etat socialiste Anne-Catherine Lyon a présenté ce jeudi matin les résultats de la consultation de son avant-projet de loi sur la pédagogie spécialisée, note l’ATS. L’idée est saluée. Mais les enseignants se posent des questions: comment définir une situation de handicap, quelle sera la place des psychologues et des logopédistes, quel sera le cahier des charges des enseignants?

Pour Anne-Catherine Lyon, la procédure de consultation, lancée il y a un an, a montré une «adhésion globale» aux principaux concepts de l’avant-projet de loi sur la pédagogie spécialisée (LPS). «Il y a une volonté claire que l’intégration des élèves en situation de handicap soit poursuivie», estime Anne-Catherine Lyon.