Avec 20 millions de francs, Saint-Gall dispose du budget le plus ambitieux et a lancé il y a quatre ans déjà un concours d'idées qui a rencontré un fort écho dans la population. Plus de 30 projets ont été retenus, qui vont de l'envol d'un ballon à air chaud représentant la cathédrale, au train spécial qui fait le tour des frontières du canton, en passant par un ouvrage qui fait le portrait de 200 Saint-Galloises.

La Thurgovie, avec un budget de 4,5 millions, thématise son tissu économique et la politique régionale et se tourne résolument vers l'avenir avec la création notamment d'un «think tank thurgau».

Le canton des Grisons n'aime pas qu'on le soupçonne de fêter moins que les autres et souligne qu'avec un budget de 3 millions, il a mis sur pied un programme original, notamment le projet «züri retour» qui verra les Grisons envahir la gare de Zurich pendant un mois en septembre.

Le Tessin, pour quelque 2 millions de francs, met en avant la réflexion sur le fédéralisme. Il garde encore quelques cartouches pour 2003, puisqu'il est associé aux festivités marquant les 300 ans de la création de Saint-Pétersbourg, ville due à l'architecte en chef de Pierre le Grand, le Tessinois Trezzini.

L'Argovie, après avoir changé les membres de son comité d'organisation et réduit le programme, offrira pour encore 14 millions de francs des festivités décentralisées, qui ont commencé le 1er janvier par un concert de toutes les 25 cloches d'Aarau.