L’association Ouestrail, qui défend les intérêts de la Suisse occidentale en matière de transports, est très mécontente du projet de financement des infrastructures ferroviaires, rapporte notre correspondant à Berne, Bernard Wuthrich. Ce projet «manque cruellement d’audace et est très en retrait des besoins réels d’aménagements du réseau ferroviaire», écrit l’organisation, présidée par le conseiller aux Etats Claude Hêche (PS/JU). Ouestrail juge insuffisante la première tranche de 3,5 milliards proposée par le Conseil fédéral. Ce montant doit être doublé, notamment parce qu’il y a de gros besoins dans les gares, estime-t-elle.