Le site de Novartis à Nyon dans le canton de Vaud peut être sauvé, indiquent les conclusions du groupe d’experts qui a planché depuis l’annonce des 320 licenciements. Le rapport a été approuvé à l’unanimité par l’assemblée du personnel, indique le syndicat Unia. Le rapport rédigé par des experts, la délégation du personnel et Unia affirme que «le site est viable et peut être maintenu». Les propositions alternatives qu’il contient permettent d’améliorer les capacités «d’un montant comparable aux mesures d’économies voulues par Novartis». Le document doit être remis le 16 décembre à la direction de Novartis à Bâle.