élections fédérales

PS et PDC se partagent les sièges jurassiens

Les deux favoris, l’ancienne ministre socialiste Elisabeth Baume-Schneider et l’actuel ministre PDC Charles Juillard, font leur entrée aux Etats. Au National, les deux sortants ont été réélus

Les élections fédérales 2019 dans le canton du Jura se sont finalement révélées sans surprise. Dans la course au Conseil des Etats, les deux grandissimes favoris, Charles Juillard, poids lourd du gouvernement cantonal chargé des Finances, et Elisabeth Baume-Schneider, ministre de 2002 à 2015, ont été facilement élus. La socialiste arrive ainsi en tête avec 8895 suffrages. Elle devance le vice-président du PDC suisse, qui en obtient lui 7630.

Retrouvez notre suivi en continu de ce dimanche d'élections

Tous deux figures incontournables de la vie publique jurassienne, ils n’ont été menacés à aucun moment durant cette campagne qui n’a pas véritablement brillé par son suspense. Ils succèdent à Anne Seydoux-Christe (PDC) et à Claude Hêche (PS), qui devaient se retirer au terme de leur troisième mandat, limite fixée par le droit cantonal. A noter que cette élection marque le grand retour d’Elisabeth Baume-Schneider, qui avait quitté la vie politique pour devenir la directrice de la Haute Ecole de travail social et de la santé du canton de Vaud.

Prime aux sortants

Il n’y a pas eu davantage de surprise pour l’élection du Conseil national, où les deux sortants, le socialiste Pierre-Alain Fridez (6487 voix) et le démocrate-chrétien Jean-Paul Gschwind (4622 voix), ont été réélus sans trop de difficultés et vont ainsi entamer leur 3e législature. Certains ont pensé que la jeune députée PDC Anne Froidevaux pourrait créer la surprise au terme d’une bonne campagne. Elle a finalement recueilli 3214 suffrages.

Favorisés par le système proportionnel utilisé tant pour l’élection au National que pour celle aux Etats dans le dernier-né des cantons suisses, les deux grands partis jurassiens, le PS et le PDC, continueront donc de monopoliser les sièges à Berne pour quatre ans encore. Le Jura est le seul canton romand à avoir résisté à la vague verte. Les deux candidates écologistes, Erica Hennequin et Céline Robert-Charrue, terminent respectivement aux 5e et 6e rangs.

Tous les regards sur la complémentaire

Ce dimanche soir, tous les regards sont d’ores et déjà tournés vers l’élection complémentaire pour le gouvernement jurassien. En effet, Charles Juillard devra donner sa démission, la Constitution cantonale interdisant le cumul des mandats. Et nul doute que ce scrutin-là promet davantage d’enjeux.

Publicité