La capitale de la cryptovalley et de l’innovation numérique reste décidément coincée dans le passé en matière de représentation féminine: Zoug est l’un des quatre cantons à n’avoir jamais envoyé de femmes à l’Assemblée fédérale, aux côtés de Glaris, Obwald et Appenzell Rhodes-Intérieures. Mais l’espoir est permis. Car Zoug ne manque pas de volontaires: avec 36 femmes sur 75 candidats, elles sont 48% cette année. Et en 2015, elles étaient déjà 40%, davantage que la moyenne suisse.

Retrouvez tous nos articles consacrés aux élections fédérales