Double bonne nouvelle pour les assurés: bien que les coûts de la santé aient augmenté d’environ 3% l’an dernier, les hausses de primes maladie resteront probablement très modérées en 2022, ne croissant qu’entre 0 et 1% en moyenne l’an prochain. De plus, une enquête du Temps auprès des quatre plus grands assureurs du pays révèle que ceux-ci s’apprêtent à «redonner» 203 millions à leurs assurés, soit par un remboursement, soit par un rabais sur leur prochaine prime. Ce sont les réserves, qui ont grimpé à plus de 11 milliards l’an dernier, qui rendent ce «miracle» possible.