Quatre ressortissants portugais ont été tués et une vingtaine blessés, dimanche, dans un accident d'autocar sur une route réputée dangereuse du centre de la France. Les occupants du bus rentraient à Romont, dans le canton de Fribourg, après les fêtes de Noël passées au pays.

Le bilan provisoire fait état de trois blessés graves en urgence absolue, 21 blessés en urgence relative et quatre autres personnes impliquées, selon la préfecture de Charolles. Un enfant de deux ans se trouve entre la vie et la mort.

Trente-deux personnes se trouvaient à bord du bus. Certains habitaient Fribourg, selon la RTS qui a contacté la préfecture de Saône-et-Loire. D'après un journal portugais, le bus était parti de Vila Nova de Foz Côa, au nord du pays. Il se rendait à Romont.

Le véhicule, qui appartient à la compagnie portugaise «Rota das Gravuras», est passé par-dessus la glissière de sécurité et a fait au moins un tonneau en contrebas de la nationale 79, un tronçon de la RCEA (Route Centre Europe et Atlantique qui traverse la France d'Est en Ouest). L'accident n'a pas impliqué d'autre véhicule.

Trop vite

Selon les premières constatations, il n'y avait pas de verglas, mais la chaussée était glissante. Le préfet de Saône-et-Loire, Gilbert Payet, a indiqué à Creusot-infos, un média local, que «la vitesse de l'autocar n'était pas adaptée aux circonstances et aux conditions de circulation. L'autocar avait une vitesse légèrement supérieure à 90 km/heure». Une enquête a été ouverte.

Très fréquentée, cette nationale étroite par endroits est surnommée «la route de la mort» en raison d'un grand nombre d'accidents, souvent fatals. Elle avait déjà coûté la vie à douze ressortissants portugais provenant, déjà, de la région de Romont, le 29 mars 2016.

Drame en Valais: deux victimes russes

Ce dimanche matin, peu après 10 heures, sur la route du col de la Forclaz en direction de Martigny, un automobiliste s'est arrêté sur une place d'évitement. Lors de la manoeuvre, indique la police valaisanne, «probablement en raison de l'état enneigé de la chaussée», le véhicule a dévalé la pente sur environ 225 mètres, avant de s'immobiliser dans un pierrier.

Le bilan est très lourd: le conducteur est décédé sur place. Sa passagère a pu être emmenée à l'hôpital de Sion, mais n'a pas survécu. Il s'agit d'un couple de nationalité russe, le conducteur était âgé de 36 ans, son épouse de 37.

Leur enfants de 15 et 11 ans ont été blessés et héliportés à l'hôpital de l'Île à Berne. Leur pronostic vital n'est plus engagé.

Le Ministère public valaisan a ouvert une enquête.