La combe d’Ire! La perplexité le dispute à l’inquiétude pour les habitants de la région annecienne, tant le chemin forestier de la commune de Chevaline, qui mène sur les pentes du Charbon, juste après le bout du lac en direction d’Albertville, est connu, et fréquenté. Comment le ou les meurtriers ont-ils eu le sang-froid de tuer autant de personnes en si peu de temps sans se faire surprendre? Règlement de comptes, crime raciste, car-jacking qui mal tourné? Résumé en ce début d’après-midi ce jeudi, des informations disponibles sur la tuerie. Les circonstances de la tuerie La voiture, une BMW immatriculée au Royaume-Uni, a été découverte sur un parking au début du circuit de la balade par un cycliste, un Britannique, mercredi après-midi. Celui-ci avait été dépassé peu auparavant sur la route par un autre cycliste qui a été tué comme les occupants de la voiture, il s’agissait d’un Savoyard d’une quarantaine d’années, père de trois enfants, dont le corps gisait à quelques mètres du véhicule; à ses côtés une fillette de 7-8 ans gravement blessée. Sur le siège du conducteur figurait un homme, le père, et derrière, deux femmes dont l’une plus âgée, la mère et la grand-mère de la famille. La scène du crime a immédiatement été gelée, et c’est pour cela que ce n’est qu’à l’arrivée des experts de la police scientifique de Paris, dans la nuit, qu’une autre enfant a été découverte, une petite fille de quatre ans, blottie contre le sol, sous les jambes de l’une des femmes. Entre-temps, l’alerte avait été donnée par un voisin du camping, qui savait que la famille comportait deux petites filles. L’enfant n’a pas bougé pendant les huit heures qui ont séparé la découverte de la voiture de l’arrivée des experts forensiques. Plus tard les forces de l’ordre justifieront cet incroyable délai en assurant que l’enfant était totalement invisible, dissimulée par des sacs posés à terre et les vêtements des deux femmes, et qu’elle était restée complètement immobile Ce qu’on sait des victimes Il s’agit d’une famille anglaise d’origine irakienne résidant une jolie maison du Surrey (sud de Londres), qui était déjà venue en 2011 passer quelques jours au camping «Le Solitaire du lac». Signe qu’ils se sentaient en vacances, les parents s’étaient longuement entretenus avec des responsables du camping hier matin, posant des questions sur les randonnées et activités à faire dans les alentours, avant de partir à Chevaline en promenade. La balade de la combe d’Ire est une promenade facile à faire avec des enfants. Selon son profil professionnel sur internet, l’homme était un consultant dans le domaine de l’aéronautique d’après l’AFP. Les médias britanniques révèleront plus tard ce jeudi qu’il était un brillant ingénieur, fondateur de trois petites sociétés qui marchaient bien, et qu’il était parfaitement connu et inséré dans son quartier résidentiel de Claygate. La conférence de presse du procureur Trois personnes ont été tuées d’une balle dans la tête (le père, l’une des femmes de la banquette arrière et le cycliste témoin). La fillette blessée la plus âgée a été plongée dans le coma artificiel et doit être réopérée, tandis que sa sœur a commencé à parler, a annoncé jeudi le procureur d’Annecy. «C’était très émouvant. Elle s’est mise à sourire lorsqu’elle était dans les bras de la lieutenante de gendarmerie qui l’a recueillie. Elle a parlé un peu en anglais. Elle a demandé où étaient ses parents» a expliqué Eric Maillaud à des journalistes. Il a aussi rendu hommage au premier témoin ayant donné l’alerte, qui se trouve être un ancien de la Royal Air force. «Ce qui est sûr c’est qu’on voulait tuer. On est sur un acte d’une extrême sauvagerie.»; Il y a eu «acharnement» sur la fillette. Deux passeports ont été découverts sur place, l’un suédois, et l’autre irakien. Une victime suédoise Dans l’après-midi, le mnistère suédois des Affaires étrangères a confirmé que la plus âgée des victimes était de nationalité suédoise. «Les informations données en France sont justes. Elle est suédoise. Nous attendons la fin du processus d’identification pour donner une confirmation officielle», a dit à l’AFP une porte-parole de la diplomatie suédoise Linn Duvhammar. 17:00 Domicile de la famille perquisitionné La police britannique perquisitionne le domicile de la famille des victimes présumées de la tuerie, une maison à colombages d’un quartier résidentiel de Claygate devant laquelle campent les journalistes, à une trentaine de kilomètres au sud de Londres. Au total une dizaine de policiers en uniforme maintenaient à distance de la résidence cossue établie dans un village rattaché à la commune d’Esher, la quarantaine de journalistes présents. Quatre autres se trouvaient à l’intérieur du domicile, hors de vue. François Hollande: «tout faire» pour retrouver les coupables Le président français françois Hollande a assuré jeudi à Londres que «tout sera fait» pour retrouver les coupables du meurtre d’une famille présumée britannique en Haute-Savoie, qui soulève «une très grande émotion en France et au Royaume-Uni». «Il y a une très grande émotion en France et au Royaume-Uni», et nous devons «tout faire» pour retrouver le ou les coupables «et dire au peuple britannique que nous sommes solidaires», a déclaré M. Hollande lors d’un point de presse en marge de sa visite auprès de la délégation française aux jeux paralympiques de Londres.

A lire aussi: le fil en continu du Dauphiné libéré