A observer de loin cette sorte de photographie du monde carcéral suisse, prise le 31 janvier 2022, tout irait presque pour le mieux dans le meilleur des mondes. Les chiffres de l’Office fédéral de la statistique, publiés ce jour, dénombrent 6310 personnes détenues pour 7341 places disponibles, soit un taux d’occupation assez stable de 86%. Mais cela ne dit encore rien de la répartition et des problèmes de surpopulation qui perdurent dans certains cantons romands. Indicateur de la politique pénale, Vaud reste le champion de l’enfermement avant jugement, suivi de Zurich (pourtant deux fois plus peuplé) et Genève. Ces trois cantons totalisent à eux seuls 55% des détentions provisoires.