Par une fraîche matinée de fin d’été, on retrouve notre candidat Philippe Loertscher sur le parvis de la cathédrale de Lausanne. Dans son dos, la tour de Bel-Air, le Lausanne Palace, le parc Montbenon, tous les symboles de la capitale vaudoise. Face à lui, sa sœur Marina, tenant la caméra. Ce matin, c’est «opération vidéo-réseaux sociaux», pour tenter de toucher un maximum d’électeurs en vue du 20 octobre. Surtout ceux qui d’ordinaire ne votent pas.

Philippe Loertscher, 21 ans, est réaliste: il ne sera pas élu. Le PLR Vaud détient cinq sièges au Conseil national, un au Conseil des Etats. Sur les listes cette année, beaucoup de sortants, une ministre en exercice, des députés… même s’il en veut et qu’il est l’assistant parlementaire d’Isabelle Moret, il devra attendre son tour. «Je me présente au National car cette campagne est un bon exercice, mais je vise d’abord une élection au Conseil communal de Lutry en 2021.» Modeste.

Lire aussi:  Philippe Loertscher, sur les pas d’Isabelle Moret

«Ça va, je n’ai pas l’air trop grand? Il n’y a pas trop de bruit autour?» s’inquiète-t-il en voyant la foule de touristes à ses côtés s’émerveiller de ce point de vue. «Ne t’en fais pas, on est en ville, c’est le but qu’il y ait du bruit», le rassure sa sœur, sa cadette d’un an. «Allez, vas-y beau gosse», l’encourage-t-elle en riant. Une vraie complicité existe entre ces deux, c’en est touchant.

«Seuls trois conseillers nationaux ont moins de 30 ans»

Prise 1. «Salut, je m’appelle Philippe, j’ai 21 ans et je suis candidat au Conseil national. Le 20 octobre prochain, les citoyens suisses vont renouveler leur parlement, 246 élus qui vont décider de la direction dans laquelle va notre pays et je souhaite en faire partie. A l’heure actuelle, seuls trois conseillers nationaux ont moins de 30 ans. Il est grand temps, grâce à votre aide, de changer cela. Je m’engage pour une Suisse ouverte sur le monde, résolument progressiste, et où chacun peut trouver l’emploi qu’il souhaite et en vivre correctement. Tu peux me retrouver sur les réseaux sociaux.» Le ton est bon, on va tout de même la refaire pour avoir le choix au montage. En tout, il y aura six prises.

Philippe Loertscher a rejoint les couleurs du PLR en 2015, est entré en 2016 au comité des Jeunes PLR, et il est aujourd’hui vice-président du PLR Lutry. Il a même réussi à traîner sa sœur avec lui, le reste de sa famille n’est pas politisé. L’opération vidéo du jour est réussie, il la postera sur son mur Facebook, et en fera une story Instagram. Faire campagne en 2019, c’est aussi ça. La semaine prochaine, nous le retrouverons sur un stand au marché. Afin de faire honneur aux traditions.