Raphaël Comte est arrivé en tête du premier tour de l’élection partielle au conseil des Etats, très loin de la majorité absolue. Le candidat libéral-radical (14 162 voix) a devancé la conseillère nationale écologiste Francine John-Calame (13 418) et l’UDC Pierre Hainard (8787), grand battu du jour. Confirmé en début d’après-midi, le retrait de ce dernier ouvre la voie à une élection tacite de Raphaël Comte. Les Verts ne vont en effet pas provoquer de second tour, eux qui ont lancé la candidature de Francine John-Calame «pour faire barrage à l’UDC». Le comité cantonal du parti prendra une décision formelle sur ce point lundi soir.

Ce scénario doit beaucoup à une participation historiquement basse (30%), fortement influencée par la mobilisation très faible de l’électorat de gauche. Francine John-Calame est arrivée en tête dans les villes de Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds et du Locle, à forte coloration rose-rouge-verte. Mais sans faire de différence significative. Au cumul des voix, la droite a obtenu à chaque fois un score plus élevé.

Cette désaffection s’explique par le manque de poids de Francine John-Calame sur la scène cantonale. La droite a aussi profité de l’engagement modéré du Parti socialiste pour soutenir la candidate verte. Représenté par Didier Berberat aux Etats, le Parti à la rose propose en effet de passer du système majoritaire au système proportionnel afin de garantir l’équilibre gauche-droite à la chambre des cantons.