La socialiste Rebecca Ruiz arrive nettement en tête du premier tour à l'élection complémentaire vaudoise, selon les résultats complets annoncés au Château cantonal, quartier général pour les résultats. Ce scrutin vise à repourvoir le siège du socialiste Pierre-Yves Maillard, parti diriger l'Union syndicale suisse.

La socialiste lausannoise a obtenu 46.5%, contre 37,5% des voix à l'UDC Pascal Dessauges, soutenu par le PLR.

L'avance est sensible, d'autant que la gauche partait divisée, avec deux autres candidatures sur le flan gauche du PS. Jean-Michel Dolivo et Anaïs Timofte n'ont fait que de très faibles résultats.

La socialiste a raflé les villes, elle l'a même emporté à Montreux. A Lausanne, elle surplombe à 53%, plus que l'addition du PS et des Verts au parlement cantonal. A Morges, elle serait passée au premier tour...

Citée par l'ATS, elle a assuré qu'elle ne pensait pas être en tête du premier tour. «Je pensais être derrière Pascal Dessauges, au mieux au coude-à-coude». a-t-elle lâché tout sourire une fois les résultats tombés. «Les électeurs se sont attachés à mon programme, c'est rassurant.»

Les régions PLR-UDC

Pascal Dessauges a fait des voix, pour l'essentiel, dans la Broye, le Gros-de-Vaud et le Pays d'Enhaut, ainsi que dans quelques communes de la Côte, traditionnellement bourgeoises.

Le candidat UDC indique qu'il pensait faire mieux hors des villes, mais il se dit serein, estimant qu'il y a encore de la marge de progression chez les PLR et l'UDC, de 3% de part et d'autre.

Notre interview: Pascal Dessauges: «Les Vaudois n’ont pas besoin d’être assistés»

Avec 6%, le candidat PDC Axel Marion n'a pas démérité, pour un parti qui reste très minoritaire dans le canton.


Une fin de campagne assombrie

La fin de la campagne a été marquée par le retour de la polémique sur l'emploi de la socialiste au Département de la formation et de la jeunesse il y a quelques années.

A ce sujet


Un thème majeur de la campagne: L’élection qui décidera du destin du CHUV