Désinfection des mains obligatoire, distance réglementaire entre les convives, employés masqués. A Schwanden, dans le canton de Berne, le restaurant Rothorn respecte toutes les mesures sanitaires. Toutes, sauf une. En ce radieux lundi de janvier, Daniela Liebi a décidé de braver l’interdiction d’exploiter actuellement en vigueur et d’ouvrir son restaurant.

Lors du coup de feu de midi, la Bernoise reste incrédule. «Il n’y a plus aucune place disponible. J’avais tablé sur une trentaine de couverts, on est complètement dépassés», dit la tenancière. A Schwanden, on est venus de loin pour déguster ses cornettes à la viande hachée mais aussi pour soutenir son acte de résistance. Largement relayé par la presse alémanique, son cri d’alarme a suscité un vaste élan de solidarité.