Septembre 1999: La Commission de la concurrence (Comco) supprime le prix imposé qui s'applique aux livres vendus en Suisse alémanique, un système d'encadrement nommé «Sammelrevers» en vigueur depuis 1993. L'Association suisse des libraires et éditeurs fait recours auprès de la Commission de recours, puis auprès du Tribunal fédéral.

Mars 2000: Le Conseil national transmet un postulat au Conseil fédéral lui demandant de produire un rapport analysant l'importance du prix unique pour la politique culturelle et celle de l'emploi.

Septembre 2001: L'institut de recherche économique bâlois Prognos, mandaté par l'Office fédéral de la culture (OFC), livre son rapport. Ses conclusions: il y a plus de désavantages à supprimer la politique alémanique du prix unique que d'avantages.

Août 2002: Le Tribunal fédéral admet partiellement le recours de l'Association suisse des libraires et éditeurs et renvoie le dossier à la Comco pour un nouvel examen.

Mai 2004: L'ancien conseiller national démocrate-chrétien Jean-Philippe Maitre lance l'initiative parlementaire «Pour une réglementation du prix du livre». Celle-ci est cosignée par les chefs de tous les groupes parlementaires présents sous la Coupole. Elle demande l'introduction d'une loi fédérale qui réglemente le prix du livre.

Avril 2004: Création du Lobby suisse du livre qui regroupe toutes les associations professionnelles concernées (éditeurs, libraires, diffuseurs, bibliothécaires et auteurs des trois régions linguistiques). Ce groupement s'engage en faveur d'une loi fédérale.

Septembre 2004: La Commission de l'économie et des redevances du Conseil national accepte de donner suite à l'initiative.

Janvier 2005: La Commission de l'économie du Conseil des Etats suspend son appréciation de l'initiative en attendant la décision de la Comco.

Mars 2005: Après réexamen du dossier, la Comco interdit pour la deuxième fois l'accord de 1993 fixant les prix de revente des livres en Suisse («Sammelrevers»). L'Association suisse des libraires et éditeurs annonce qu'elle déposera un nouveau recours.

Mai 2005: La Commission de l'économie des Etats devrait se prononcer sur la suite à donner à l'initiative parlementaire Maitre.