Après les élections, les élections. Quatre des sept principaux partis sont à la recherche d’un nouveau président ou d’une nouvelle présidente. Les Verts doivent remplacer Regula Rytz, et le chef du groupe parlementaire Balthasar Glättli fait figure de favori. L’UDC est à la recherche de la perle rare qui reprendra le poste laissé vacant par Albert Rösti. Un autre représentant du monde agricole, le Schwytzois Marcel Dettling, est dans les starting-blocks.

Christian Levrat remet la présidence du PS après l’avoir exercée pendant douze ans. Selon les usages internes, une femme alémanique devrait lui succéder. Faute de trouver une candidate expérimentée prête à endosser seule cette charge chronophage, une coprésidence est en discussion. Un duo alémanique, composé de Mattea Meyer (ZH) et de Cédric Wermuth (AG), a déjà manifesté son intérêt, mais d’autres tandems sont envisageables. Et le Parti bourgeois-démocratique (PBD), qui n’a plus que trois délégués à Berne, cherche une personne motivée pour succéder à Martin Landolt. Ces quatre élections présidentielles auront lieu dans le courant du printemps.