L'article consacré aux attaques de l'UDC contre l'Institut suisse de droit comparé (ISDC), dans nos éditions du 6 janvier, pouvait laisser entendre que la maison demeurait sans patron, dans l'attente de la nomination d'un nouveau directeur après le départ à la retraite de l'ancien, Pierre Widmer. En réalité, l'ISDC possède bien une direction effective, puisque la conseillère fédérale Ruth Metzler a désigné, en juin dernier, le professeur Bertil Cottier comme directeur ad interim pour une longue période.