La radio et la télévision ont besoin de suffisamment de moyens pour assurer leur mandat. Fort de cet avis, le Conseil des Etats a refusé ce matin, tacitement et sans discussion, de donner suite à une pétition réclamant une redevance radio-tv limitée à 200 francs par an, contre 463 actuellement. La pétition avait été déposée par l’UDC et des jeunes de droite qui ont récolté plus de 140’000 signatures avec l’appui d’internautes opposés à Billag. Outre une redevance à 200 francs, ce texte réclame que toutes les économies faites par la société d’encaissement Billag (10 millions) et toutes les recettes non transmises (67 millions) soient reversées aux contributeurs.