Les transports publics poursuivent l'allégement de leur offre en raison du coronavirus. Plusieurs réductions annoncées la semaine passée prennent effet lundi 23 mars. Sur les lignes CFF, cela concerne le trafic grandes lignes et le trafic régional transfrontalier.

La ligne entre Genève et Brigue fait notamment l'objet de suppressions partielles, de même que celles entre Zurich et Lugano et Bâle et Zurich. Dans le trafic régional transfrontalier, le Regio Express Annemasse-Genève-Lausanne-Vevey/St-Maurice est supprimé entre Annemasse et Genève et le Léman Express enregistre des suppressions partielles.

Lire aussi: La double peine des parents non gardiens pendant l’épidémie

Ces mesures introduites lundi constituent la seconde étape du plan de réduction des CFF. La première, instaurée jeudi passé, comprenait notamment la suppression des trains supplémentaires aux heures de pointe dans le trafic grandes lignes et l'arrêt des trains de nuit. Une troisième étape, à compter de jeudi, entraînera des réductions supplémentaires du trafic grandes lignes.

Horaires du week-end

Les usagers des transports publics sont appelés à vérifier leurs correspondances dans l'horaire en ligne avant chaque voyage. Durant la phase de transition jusqu'au 26 mars, l'horaire en ligne sera mis à jour régulièrement au plus tard à 20h00 pour le jour suivant, avaient indiqué les CFF. Ces réductions resteront en vigueur jusqu'au 26 avril.

Lire également: Contre le coronavirus, la discipline suisse

Des changements entrent également en vigueur lundi dans les cantons romands. Dans les transports publics lausannois (tl), les horaires du dimanche s'appliquent désormais à toutes les lignes du réseau tous les jours et jusqu'à nouvel avis. Les Transports publics genevois (tpg) réduisent leur offre de plus de 40%. L'horaire correspond à celui du samedi, avec un renforcement ponctuel aux heures de pointe. Plusieurs lignes sont interrompues, d'autres voient leur parcours modifié.