Comme bien d’autres, la Suisse officielle s’est réjouie de la victoire d’Emmanuel Macron. Le président français reste en place pour un quinquennat supplémentaire, de quoi envisager l’avenir dans la continuité. Il en aurait été autrement en cas d’élection de la candidate d’extrême droite Marine Le Pen, qui aurait auguré une période d’incertitudes, autant du point de vue institutionnel qu’économique.