Dans la réforme des retraites, tout est affaire de compensations. Comment relever l’âge de la retraite des femmes sans (trop) affaiblir leurs rentes et comment abaisser le taux de conversion du deuxième pilier sans entraîner une baisse du niveau du revenu de la prévoyance individuelle? Le rejet de Prévoyance vieillesse 2020 (PV 2020) en 2017 a démontré la nécessité de présenter des compensations acceptables. Dans le cas contraire, l’échec est assuré.