La tragédie ukrainienne est une chose, mais la Suisse n’en oublie pas pour autant sa vigilance légendaire. Ainsi, suite à un article du Temps évoquant le parcours d’une mère ukrainienne ayant trouvé refuge à Genève avec ses trois enfants, leur chien et leur chat, le vétérinaire cantonal a contacté le journal. Après avoir salué ce «dénouement heureux», il rappelle la stricte observance des dispositions légales, malgré le contexte émotionnel: «Afin de pouvoir réguler également le statut des animaux de compagnie présents sur Genève, nous vous invitons à informer Polina de s’annoncer auprès de notre service au 022 546 56 00 (uniquement en matinée) ou par mail à l’adresse scav@etat.ge.ch avec les éventuels documents sanitaires en sa possession.» Une diligence qui semble en parfait décalage avec le drame actuel, sentiment renforcé par la mention des heures d’appel, appelant les sourires narquois sur le cadre de la vie administrative.