Justice

«Renaud Gautier a agi de manière organisée et consciente»

Le procureur Yves Bertossa estime que les détournements commis par le notable genevois sont graves et méritent une peine ferme. Pour la défense, envoyer cet homme fracassé en prison n’aurait aucun sens

«On juge ici les agissements d’un gestionnaire de fortune médiocre pour qui les affaires périclitent et qui vit grâce à l’argent de ses clients. En fait, ce dossier est d’une banalité confondante. Renaud Gautier a prélevé environ 4 millions de francs par pur appât du gain et pour payer ses factures.» Au deuxième jour du procès de l’ancien président du Grand Conseil genevois, le procureur Yves Bertossa, sévère à l’égard des actes commis, s’est montré plus hésitant au moment de réclamer une peine contre «cette personnalité complexe» qui a aussi beaucoup donné à la République.

Estimant qu’une telle dérive criminelle, commise en état de responsabilité légèrement restreinte, mérite 4 ans de prison, le Ministère public précise toutefois qu’il ne s’opposera pas à une peine de 3 ans, dont 1 an ferme, qui pourra être exécutée de manière plus souple. «Trouver le juste équilibre est très difficile», ajoute le procureur en faisant référence à tout le contexte qui entoure ce dossier.