L’égérie du complotisme genevois se promettait de frapper un grand coup jeudi. Dans une vidéo très partagée (plus de 100 000 vues sur YouTube, ce dont la «presse mainstream et subventionnée», comme elle dit, rêverait), Chloé Frammery, enseignante de mathématiques au Cycle d’orientation et coronasceptique efficace, rameute ses troupes et réclame du soutien. Y compris financier, pour payer son avocat dont les affaires sont au plus mal à cause de la situation, explique-t-elle. Motif de cette mobilisation? L’enseignante, en congé sabbatique, est convoquée par la Direction générale de l’enseignement obligatoire. Elle évoque une possible résiliation des rapports de service.