L’amplification des menaces pesant sur la protection des données en raison des développements techniques et de l’évolution des réseaux sociaux inquiète le Conseil fédéral, écrit l’ATS. Le Collège a chargé vendredi le Département de justice et police (DFJP) d’examiner l’opportunité de renforcer la législation vieille de 20 ans. Le Conseil fédéral veut donc connaître les possibilités d’accroître la transparence de ces traitements et de mieux sensibiliser les utilisateurs aux risques. Un rapport publié vendredi en réponse à deux postulats du National montre que la loi permet pour l’heure d’atteindre un «niveau de protection appréciable» dans les domaines où les défis étaient déjà connus au moment de son entrée en vigueur. Mais comme l’évolution est très rapide en la matière, il est important de se mettre à jour sans cesse.