Tout commence par un téléphone qui sonne dans la nuit. Au lendemain des fêtes de Pâques, ce mercredi 15 avril, la conseillère d’Etat vaudoise Rebecca Ruiz joint malgré l’heure tardive Alexandre Berthoud, le président de la Commission des finances du Grand Conseil. Elle tient à l’avertir des informations qu’elle a reçues la veille au sujet de l’HRC, l’Hôpital Riviera-Chablais à Rennaz. Elles sont alarmantes: le déficit 2019 de l’établissement hospitalier se monte à 17,9 millions de francs, soit trois fois plus élevé que les 6 millions attendus. Plus inquiétant encore, le budget 2020 prévoit un nouveau déficit de 16,9 millions. Et ce n’est pas tout. La magistrate socialiste apprend au député qu’en janvier l’hôpital a contracté en urgence un emprunt de 20 millions sans en informer quiconque.

Lire aussi: A Rennaz, un hôpital quatre étoiles sous le feu des critiques