C’est encore un vaste chantier où s’affairent 250 ouvriers occupés à des travaux de finissage. Mais déjà, le nouvel Hôpital Riviera-Chablais (HRC) de Rennaz se dévoile un tant soit peu. Loin des labyrinthes oppressants que sont devenus les hôpitaux universitaires, l’établissement reste à taille humaine, et sa structure en damier est relativement facile à comprendre. A l’étage hôtelier, on a même installé un parquet en bois et les chambres à un lit disposent d’une terrasse donnant sur le Gramont ou les Dents-du-Midi, faisant oublier les nuisances de l’autoroute pourtant toute proche. «C’est un hôpital quatre étoiles», résume Georges Dupuis, ancien chef du Service valaisan de la santé et membre du conseil d’établissement.