Dans sa luxueuse villa de Herrliberg, qui surplombe le lac de Zurich, Christoph Blocher est visiblement content de son coup. Sa demande de versement rétroactif de rente, acceptée mercredi dernier par le Conseil fédéral, lui permet de se repositionner sur le terrain politique.

Selon le système en vigueur, les anciens membres du Conseil fédéral ont droit à une rente complète, équivalant à 50% du salaire annuel, s’ils ont siégé pendant au moins quatre ans au gouvernement. Le revenu annuel d’un conseiller fédéral s’élevant à 455 000 francs, son allocation atteint 227 000 francs une fois qu’il a quitté sa fonction. Elle est toutefois diminuée si, après sa carrière gouvernementale, il exerce une activité lucrative et si le revenu de cette activité – les dividendes ne sont pas inclus dans le calcul – additionné à la rente dépasse 455 000 francs.