Le 25 novembre, on saluait l’effort des cantons romands pour l’harmonisation de leurs décisions concernant les cafés-restaurants. Tous, sauf le Valais et Berne, s’étaient mis d’accord sur le 10 décembre, comme date commune de réouverture des établissements publics. Cette concertation s’est vite dissoute, et à l’avant-veille de la remise en service, tous divergent.