Alors que la gauche et les syndicats dénoncent les plans de restructuration de La Poste, economiesuisse estime que les projets du géant jaune ne vont pas assez loin: «Mieux vaut un réseau d'agences flexible qu'un réseau d'offices postaux rigide», réagit l'organisation.

S'il est juste de développer un réseau couvrant tout le territoire, les propositions de La Poste paraissent prudentes et très modestes en comparaison internationale, écrit economiesuisse.

L'organisation salue l'orientation des propositions contenues dans le projet Ymago: elles tiennent compte du fait que la desserte de base en matière de services postaux ne passe pas nécessairement par des offices postaux coûteux et sous-utilisés.

Tout autre est le ton des syndicats et du Parti socialiste. Le modèle des agences peut avoir pour conséquence que des communes, la plupart financièrement faibles, soient invitées de plus en plus souvent à participer aux coûts non couverts des offices postaux, ce qui est contraire au principe essentiel du financement solidaire du réseau, estime le PS.

De son côté, le PDC «soutient les efforts fournis par La Poste pour s'adapter au marché». Mais il «demande que la desserte de base soit toujours garantie sur l'ensemble du territoire et dans toutes les régions du pays», écrit le PDC, auteur d'une initiative parlementaire à ce sujet.