A quelques pas de la gare de Zoug se trouve le numéro 53 de la Baarerstrasse. D’apparence quelconque, ce bâtiment abrite au rez-de-chaussée un salon de coiffure, un fitness, un vendeur de sandwichs et, au cinquième et dernier étage, le contrôle financier du canton. Le deuxième étage recèle pourtant bien des secrets, gardés par le bureau d’avocats Schelbertlaw, spécialisé dans les domaines juridiques et fiscaux. Autrement dit, il gère la paperasse d’une multitude de sociétés offshore pour le compte de clients fortunés, une spécialité en Suisse centrale.