Justice

Revers judiciaire pour Yves Bouvier

La justice monégasque rejette la demande en nullité de la procédure pénale ouvert contre Yves Bouvier

Il n’y a pas de raison d’annuler la procédure pénale ouverte à Monaco contre Yves Bouvier pour escroquerie et complicité de blanchiment. La requête en annulation de la procédure, déposée en juillet par les avocats d’Yves Bouvier, a été rejetée en bloc jeudi par la Cour d’appel monégasque, a appris «Le Temps».

Lire aussi: Affaire Yves Bouvier: le choc des ténors

Yves Bouvier, roi des ports francs et patron de Natural le Coultre, est accusé d’escroquerie sur la vente d’œuvres d’art par le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev. Une procédure pénale avait été ouverte contre le Genevois en février à Monaco, sur plainte des sociétés détentrices de la collection du Russe. Invoquant des irrégularités dans la procédure et remettant en question la partialité et l’équité du procureur monégasque, les avocats d’Yves Bouvier avaient demandé en juillet dernier l’annulation de la procédure. Dans un délibéré rendu jeudi matin, la Cour d’appel monégasque a rejeté cette demande ne retenant aucun des arguments présentés par les avocats d’Yves Bouvier.

Publicité