La révision de la loi sur le CO2 oppose des camps qui ne sont pas homogènes. La majorité des grandes associations faîtières ont choisi celui qui soutient la nouvelle loi. Dans ce comité, on retrouve Economiesuisse ainsi que 36 branches, comme Swiss Banking, la Société suisse des entrepreneurs (SSE), Swiss Textiles, l’Association des entreprises électriques suisses (AES) ou l’Association suisse d’assurances (ASA). Des entreprises s’engagent aussi pour la révision: Novartis, Siemens, IKEA, BKW, Alpiq et Axpo, notamment.

Lire aussi notre éditorial: Loi sur le CO2: la Suisse ne peut rester de glace