Hormis l'initiative sur l'AVS, quatre objets sont soumis au peuple. La SSR n'a, étrangement, pas commandé de sondage sur l'initiative populaire «Pour l'imprescriptibilité des actes de pornographie enfantine», dont les chances sont loin d'être nulles, vu le succès de celle sur l'internement à vie en 2004 (56,2% de oui).

• Droit de recours

Pour ce qui est de l'initiative des radicaux, visant à limiter le droit de recours des organisations, la situation pourrait encore s'inverser: 42% des sondés se déclarent favorables au texte pour 40% de non. Si les différences de oui ne sont pas significatives selon les régions linguistiques, les Alémaniques sont plus nombreux (42%) à refuser l'initiative que les Romands (34%) et les italophones (30%). Mais, tant en Suisse romande qu'en Suisse italienne, un quart des sondés se déclarent indécis.

• Initiative sur le chanvre

L'initiative «Pour une politique raisonnable en matière de chanvre protégeant efficacement la jeunesse» ne voit pas non plus de tendance significative se dégager: 45% des personnes interrogées se déclarent favorables et 42% la rejettent. Sur cet objet, les différences entre les régions linguistiques sont très marquées: outre-Sarine, 50% des sondés soutiennent le texte, pour 37% de refus. Côté romand, on trouve 43% de oui pour 53% de non et en Suisse italienne 40% de oui pour 53% de non.

• Stupéfiants

La modification de la loi fédérale sur les stupéfiants, qui vise à donner une base légale à la stratégie adoptée par la Suisse depuis 20 ans en matière de drogue, est quant à elle bien partie: 63% d'avis favorables pour 20% de rejet.