Le Temps: Votre réaction à propos du sondage?

Roger Nordmann: Le point positif, c’est qu’il y aurait une claire majorité pour l’accord-cadre. L’aspect très inquiétant, c’est que le soutien de la voie bilatérale serait en train de s’effondrer au PLR. Je me demande si ce n’est pas la conséquence de l’action pour le moins confuse du conseiller fédéral Ignazio Cassis.