La Conférence des gouvernements de Suisse occidentale (CGSO), réunie à l'Elisée à Lausanne vendredi, sous la présidence du conseiller d'Etat valaisan Serge Sierro, a apporté son soutien au canton de Genève dans deux dossiers sensibles: la suppression des deux centres de douane postale de Cointrin et de Montbrillant, et la question des navettes entre les aéroports de Genève et de Kloten.

Au sujet des douanes postales, la CGSO estime que les mesures préconisées par La Poste porteraient préjudice non seulement au canton du bout du lac, mais aussi à la Suisse romande. Mercredi, le président du gouvernement genevois, Carlo Lamprecht, avait d'ailleurs jugé nécessaire de saisir la Conférence des gouvernements de Suisse occidentale, en raison de «l'absence de réponse satisfaisante» aux courriers envoyés au président du conseil d'administration et au directeur général de La Poste.

Pour rappel, Swiss Post International avait annoncé en décembre dernier sa volonté de transférer les deux offices d'échange de Cointrin et de Montbrillant à Zurich et à Bâle afin de réaliser des économies d'échelle. Cette nouvelle avait mis en émoi autorités et milieux économiques qui craignaient que la suppression des deux douanes postales puisse détériorer sensiblement les conditions-cadres de l'économie genevoise.

Quant à l'Aéroport de Genève, la CGSO a voulu montrer qu'il n'était pas seulement genevois, mais bien romand. Dans cet esprit, elle est intervenue auprès de Swissair pour que les navettes entre Cointrin et Kloten soient plus efficaces, et que les horaires répondent aux véritables besoins des clients. Ces derniers ont en l'occurrence manifesté à plusieurs reprises leur agacement à la suite de retards qui les ont empêchés de prendre leur correspondance à Zurich.