Sept ans après l’incendie du bâtiment Perregaux, le visage du nouveau parlement vaudois a été dévoilé aujourd’hui par le Conseiller d’Etat François Marthaler. C’est le projet intitulé Rosebud, proposé par l’Atelier Cube, de Lausanne, en association avec les architectes catalans Bonell & Gil qui a emporté les faveurs du jury.

La toiture pyramidale et asymétrique de la future salle du Grand conseil vaudois est sans conteste l’élément le plus marquant et le plus visible de l’ensemble du projet. «C’est un monument au sens fort du terme qui ne peut être autre chose qu’un parlement», a dit François Marthaler.

Le projet vainqueur devrait être rapidement réalisé, l’Etat espérant pouvoir l’inaugurer avant même la fin de la présente législature, mi- 2012. Devisé à 18 millions de francs, il doit encore recevoir l’aval du Grand Conseil, qui a déjà voté le crédit d’étude de 2,3 millions au début de cette année.

L’une des originalités de Rosebud qui a séduit le jury, coprésidé par la star de l’architecture Lord Norman Foster, est l’ouverture du futur parlement sur l’une des rues de la cité, alors que l’ancienne entrée située, elle, du côté du fronton historique du bâtiment Perregaux, sera également conservée.