Une fois de plus, Ueli Maurer aura dupé tout son monde. L’an passé à pareille époque, plusieurs journaux alémaniques avaient annoncé son départ du Conseil fédéral et s’étaient lourdement trompés, à sa grande joie. Dès lors, cette année, personne ne s’attendait à sa retraite, d’autant plus qu’il avait donné l’image d’un magistrat encore en pleine forme lors de l’excursion de son parti mercredi dernier en Thurgovie. Cette fois pourtant, la valse des prétendants est ouverte.