Deux heures et 37 minutes! La RTS s’est livrée en ce 1er juillet à une longue séance d’introspection pour exorciser ses démons, ou plutôt les dysfonctionnements dénoncés par Le Temps en octobre dernier. Tour à tour, le directeur général Pascal Crittin, les quatre avocats du Collectif de défense (CDD) – Camille Maulini, David Metzger, Mélanie Mathys Donzé et Clara Schneuwly – et le Syndicat suisse des mass media (SSM) se sont exprimés pour répondre aux nombreuses questions du personnel réuni dans un studio à Genève. Des questions qui ont laissé entrevoir les souffrances de certains collaborateurs et collaboratrices. Alors que quelques larmes ont même coulé, la RTS a promis d’«agir avec force», tandis que le conseil d’administration de la SSR, qui siégeait ce mercredi, a annoncé un train de 25 mesures, dont une charte pour mieux protéger l’intégrité de son personnel et pour lutter contre toute forme de discrimination.