Election au Conseil fédéral

Rumeurs autour de Heinz Brand

Secrets, mensonges ou stratégies? Les rumeurs ne cessent d’être colportées autour de l’ex candidat Heinz Brand

Heinz Brand n’est plus candidat. Mais les rumeurs à son sujet vont bon train. Mercredi, la Basler Zeitung croyait savoir qu’un plan secret était en train de s’organiser à gauche pour voter pour lui et pousser l’UDC dans les cordes. Le parti a en effet adopté une clause statutaire qui dit qu’un membre élu conseiller fédéral sans être candidat officiel est radié.

L’émission Rundschau a renchéri en annonçant la diffusion le soir même d’une interview de Heinz Brand dans laquelle il dit: «Avec un ticket comprenant quatre candidats, on tiendrait mieux compte du souhait des autres partis d’avoir un véritable choix», allusion aux critiques portant sur la présence d’un seul candidat alémanique, Thomas Aeschi. S’il était désigné, il pourrait «accepter son élection en accord avec son parti.»

La NZZ a cependant révélé que l’interview avait été réalisée il y a une semaine en prévision d’une nouvelle discussion au sein du groupe qui n’a jamais eu lieu. Heinz Brand a précisé que la cause Conseil fédéral était «entendue» et que, s’il devait quand même recevoir des voix, il consulterait son parti.

Publicité