Vendredi soir, des jeunes ont attaqué la police dans le centre-ville de Saint-Gall. Vers 21 heures, ils ont jeté des objets sur les policiers, qui ont répondu par des tirs de balles en caoutchouc et procédé à des contrôles d'identité.

Après une accalmie temporaire, la situation s'est à nouveau envenimée vers 22h30 lorsque la police a reçu des cocktails Molotov. L'intervention policière s'est achevée samedi vers 1h40, a indiqué samedi matin le porte-parole de la police de la ville de Saint-Gall Klaus-Dieter Mennel.

Il y a eu des dégâts matériels, a-t-il ajouté. Des vélos ont été jetés sur la chaussée et des objets incendiés. Les vitrines semblent avoir été épargnées.

19 personnes en détention

A la suite des événements, la police a placé 19 personnes en détention pour des éclaircissements. Selon un porte-parole de la police, ils ont depuis tous été relâchés.

Deux jeunes ont été blessés lors des affrontements avec la police. L'atmosphère était très agressive, selon Klaus-Dieter Mennel. Les jeunes violents étaient un petit groupe qui s'était détaché du groupe de 300 à 350 jeunes, a-t-il précisé.

Les jeunes s'étaient initialement rassemblés sur la Place rouge, un lieu traditionnel de rencontre pour les jeunes. Puis vers 21h, la situation a dégénéré. Aux abords de la vieille ville, des jeunes ont attaqué la police, qui a répondu par des tirs de balles en caoutchouc, explique le porte-parole.

Cocktails Molotov

Après cela, la situation s'est temporairement calmée mais l'atmosphère restait tendue. Des affrontements ont à nouveau éclaté après que la police a dispersé la foule. Selon le porte-parole, plusieurs cocktails Molotov ont été lancés sur des policiers près de la gare. Ces derniers ont alors eu recours au spray au poivre.

La police s'est rendue sur place avec un important contingent. Un hélicoptère a en outre survolé la ville pendant plusieurs heures. Il y a une semaine, des échauffourées et des dégâts matériels ont déjà eu lieu après à une fête illégale.