Faut-il établir des salaires minimaux pour les apprentis? La question s’est posée mercredi 31 août au parlement jurassien, qui a refusé de justesse une motion du député du Parti chrétien-social indépendant Quentin Haas. Le texte demandait l’instauration de salaires minimaux cantonaux pour les apprentis, selon leur branche et de la 1ère à la 4e année. Pour l’élu, ce texte visait à revaloriser la filière de la formation professionnelle, alors que des entreprises peinent à attirer davantage de jeunes. La motion a essuyé une opposition gauche-droite à égalité parfaite. Une confrontation qui équivaut à un rejet lors d’une telle situation.