Vice-président du PSS, Samuel Bendahan explique pourquoi son parti a lancé le référendum contre deux réformes fiscales défendues par l’économie.