Le chef du Département fédéral de la défense (DDPS), Samuel Schmid, a présenté mardi le Plan directeur d'Armée XXI. Il ne s'agit pas d'une version définitive. Des changements pourront lui être apportés d'ici au mois de mai. «Par souci de transparence», le ministre de la Défense a souhaité publier le plan sur Internet (www.admin.ch/internet/f/armee/PUB/alb/INDEX.HTM). Le Temps en a révélé le contenu le 23 février déjà. Samuel Schmid a précisé mardi que les femmes, sur une base volontaire, auront accès à toutes les fonctions dans l'armée. Il a ajouté qu'Armée XXI sanctionnerait la disparition des troupes du train (chevaux) et cyclistes.

Mais le ministre a surtout profité de la conférence de presse d'hier pour dire son opposition à une variante budgétaire qui établirait les dépenses militaires à 4 milliards de francs en 2003, année de l'introduction de la réforme Armée XXI. Samuel Schmid et le DDPS tablent sur un budget de 4,3 milliards de francs. Le conseiller fédéral a cependant ajouté qu'il présenterait ultérieurement une variante à 4 milliards, comme le lui a demandé le gouvernement, tout en affirmant qu'il démontrerait l'insuffisance d'un tel budget si l'on entend maintenir les capacités de défense (Le Temps du 27 février). «Samuel Schmid n'a pas l'intention de plier l'échine avant même d'avoir combattu. Il est dans son rôle en défendant son budget», commente un fonctionnaire fédéral.