Quinze élus présents sur 200 au début de la séance à 8h du matin! Le Conseil national a entamé son débat sur l’initiative du Centre pour freiner les coûts de la santé en faisant l’hémicycle buissonnier. Sans le vouloir, il a donné un sentiment d’impuissance face à l’immense défi qui l’attend ces prochains mois: éviter l’explosion des primes maladie pour 2023, la hausse crainte allant de 5 à 10% selon les experts. Alors qu’il ne tranchera sur le sort d’un contre-projet à l’initiative que ce mercredi, on ne pouvait s’empêcher de formuler la seule question qui s’imposait: le système de santé suisse est-il réformable?