La décision finale attendra vendredi, mais le suspense est proche de zéro. Ce mercredi, le Grand Conseil valaisan est entré en matière, sans opposition, au sujet du crédit supplémentaire demandé par le Service cantonal de la mobilité, afin de «couvrir les déficits dus à la diminution des recettes liées au Covid-19» dans le domaine des transports de voyageurs, au sens large. Si les millions promis aux remontées mécaniques ont beaucoup fait parler d’eux, et font l’objet d’amendements déposés par la gauche, leur validation par le parlement semble acquise.